PINCEAUX : LES SECRETS D’UNE MISE EN BEAUTÉ RÉUSSIE

Biseautés, ronds, plats, en poils véritables ou synthétiques. Il n’est pas toujours évident de savoir quels pinceaux adopter pour sa mise en beauté. Cours de rattrapage avec Cindy Bertault, national make-up stylist NARS Cosmetics et Amélie Moutia, make-up artist freelance.

Pinceau à poudre "Yachiyo" NARS Cosmetics
Pinceau à poudre « Yachiyo » NARS Cosmetics

Parmi la centaine de modèles de pinceaux qui existe sur le marché, peu d’entre nous en connaisse l’existence, ni même l’utilité. Pour Cindy Bertault, la première chose à savoir est qu’ils se composent de poils naturels (souvent de la martre ou de la chèvre). Très doux, ils permettent une application naturelle et diffuse de produits comme les blushs et les fards à paupières. D’autres sont fabriqués en poils synthétiques (nylon), plus rigides et donc plus précis. Ils sont parfaits pour déposer de l’anti-cernes ou du rouge à lèvres. Mais comment bien les différencier ?

Pinceau pour le teint liquide "The Face III" Marc Jacobs
Pinceau pour le teint liquide « The Face III » Marc Jacobs
  • LES PINCEAUX POUR LE TEINT
    (fond de teint, poudre et blushs, généralement très épais, ronds ou plats)

Selon Cindy Bertault et surtout d’après la philosophie de François Nars, créateur de la marque de cosmétique éponyme, il est préférable d’utiliser ses doigts à un pinceau pour l’application du fond de teint : « le rendu du produit est naturel et surtout sans effet de matière. Il suffit simplement de chauffer le tout au creux de la main et de l’appliquer délicatement sur le visage ».

Mais qu’en est-il du célèbre Beauty Blender, nouvelle star des trousses de maquillage ? D’après la make-up stylist, l’éponge fonctionne surtout avec des textures liquides comme les fonds de teint Armani ou Make Up For Ever. Pour les incontournables du pinceau pour le teint, pas de panique ! En maquillage, les règles sont flexibles. Et le meilleur des conseils que l’on puisse vous donner pour se faire un teint parfait, c’est d’adapter le choix de votre matériel à vos envies (ou plutôt à la couvrance désirée), sans oublier la texture de son fond de teint !

Pour appliquer son anti-cernes, un bronzer ou du blush, on préfère tout de même un pinceau poudre à ses doigts ! D’après Amélie Moutia, le pinceau le plus fréquemment utilisé pour l’application du blush est le kabuki. Très doux et souple, il est idéal pour apporter une touche de fraîcheur (marquée ou plus diffuse) à son teint. De plus, sa forme arrondie épouse parfaitement le bombé de la joue.

 

En revanche, la make-up artist préfère utiliser un pinceau éventail pour appliquer de l’enlumineur, aussi appelé highlighter : « il suffit de balayer ce pinceau sur la zone du visage où l’on souhaite apporter de la lumière comme les pommettes ou l’arc de cupidon ». Il déposera la quantité de matière nécessaire, sans risquer l’excès. De plus, c’est un bon investissement car il s’utilise aussi pour balayer les chutes de fards à paupières sous les yeux ou appliquer un blush gras.

Bouquet de pinceaux Nars, Too Faced, Marc Jacobs et Make Up For Ever
Bouquet de pinceaux Nars, Too Faced, Marc Jacobs et Make Up For Ever
  • LES PINCEAUX POUR LES YEUX ET LES LEVRES

Pour le maquillage des yeux, chaque pinceau correspond à une zone à maquiller. On utilise généralement un pinceau épais pour la paupière mobile, un pinceau boule pour estomper et fondre la matière. En revanche, si le pinceau est biseauté : on l’utilisera pour dessiner ses sourcils (ou un trait d’eye liner).

Pour maquiller sa bouche, il est préférable d’utiliser un pinceau très fin, plus pratique et plus précis pour dessiner son contour de lèvres ! Mais le secret d’une belle bouche ne réside pas que dans la finesse d’un trait de pinceau ! Et oui, le petit plus vient de l’hydratation de vos lèvres. Pensez donc à appliquer un peu de baume à lèvres lors de votre mise en beauté.

Mais que l’on préfère utiliser ses doigts ou des pinceaux pour réaliser sa mise en beauté, il ne faut surtout pas négliger l’hygiène. Les make-up artists recommandent de bien nettoyer ses mains et ses pinceaux (avec de l’eau tiède et du savon en pain) avant de commencer à se maquiller…

Crédits
Réalisation : Zoé Hayes
Photographie : Benjamin Etchegaray

 

Pas de commentaires

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible.

Vous pouvez utiliser les balises HTML et les attributs suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>